fbpx

Il se peut qu’après une année passée à étudier à Musitechnic, l’élève ait du mal à différencier parmi les concepts importants ceux qui seront les plus utiles au quotidien. Évidemment, tous les concepts abordés à Musitechnic ont leur importance et évidemment les concepts les plus utiles au quotidien vont dépendre du type de tache à compléter: post-production versus « live » versus enregistrement versus diffusion par exemple. Voici mon top 25 des « trucs » de base à retenir pour survivre dans l’industrie, tous domaines du son confondus.

1) Toujours aller dans le sens du son: du « out » au « in ».

2) Un câble ça se roule bien, pas autrement!

3) Les « clips » de micros restent avec les micros, pas avec les pieds de micros.

4) Le connecteur mâle d’un câble XLR envoie le signal, le connecteur femelle reçoit le signal.

5) Il n’y a pas de pistes (ni de « track ») sur une console, uniquement des canaux (ou « channel », « strip »).

6) Le blanc c’est la gauche, le rouge c’est la droite (red = right)

7) Le chiffre impair c’est la gauche, le chiffre pair c’est la droite.

8) Le « tip » d’un connecteur TRS c’est la gauche, le « ring » c’est la droite.

9) Il n’y a pas de droite ni de gauche sur scène, uniquement un côté cour et un côté jardin.

10) Un signal +4dBu est quasiment toujours un signal symétrique (« balanced ») et un signal -10dBV est quasiment tout le temps un signal asymétrique (« unbalanced »).

11) La broche (« pin ») 1 du connecteur XLR est la terre/masse, la manche (le S) du connecteur TS ou TRS est la terre/masse

12) Un Vumètre a un temps d’intégration (temps de levée) de 300ms et un crête mètre (PPM ou « peak program meter ») a un temps d’intégration (temps de levée) de 10ms.

13) Lors d’une prise de son de voix, le « pop filter » est obligatoire !

14) Pour un microphone, le patron polaire indiqué n’est souvent exact qu’à 1kHz.

15) Un microphone professionnel offre un signal symétrique (« balanced ») de basse impédance tandis qu’une guitare électrique offre un signal asymétrique (« unbalanced ») de haute impédance.

16) Une DI convertit un signal asymétrique (« unbalanced ») de haute impédance en un signal symétrique (« balanced ») de basse impédance.

17) Les hautes fréquences sont très directives tandis que les basses fréquences sont omnidirectives.

18) Le cheminement du signal dans une console ne suit pas l’ordre dans lequel la disposition des composantes (ou étages) de la console nous le laisserait penser.

19) Lors d’un enregistrement, on écoute (« monitor ») la sortie de l’enregistrement et non pas le signal qui est envoyé à l’enregistreur.

20) En studio, le rôle du preneur de son est de capter la meilleure performance de l’artiste. C’est au preneur de son de faire le nécessaire pour que l’artiste soit à son aise.

21) Pour une voix, un microphone avec un câble XLR tenu à la main (« bâton ») aura généralement un meilleur son qu’un microphone sans fil (RF) ou qu’un microphone cravate.

22) La stéréophonie s’obtient par différences de temps d’arrivée aux microphones (ou aux oreilles) et par différences d’amplitude au microphone (ou aux oreilles).

23) Un filtre cause du déphasage, que ce soit un « crossover », un EQ ou autre.

24) Dans une pièce typique non traitée, ce que nous entendons à deux mètres des haut-parleurs (la distance critique) provient à 50% des haut-parleurs et à 50% des réflexions de la pièce.

25) Les niveaux de « monitoring » les plus communs sont 79dBSPL et 85dBSPL.

 

Bonus :

26) On ne sait jamais a qui on parle alors on reste poli.

27) Généralement les gens préfèrent travailler avec un technicien sympa, même si ce n’est pas le meilleur.