Comment choisir ton premier microphone ? 

Comment choisir premier micro

À la recherche de ton premier microphone ? Tu as probablement déjà fait quelques recherches et, si tu es membre de quelques groupes Facebook ou forums liés à l’audio, tu as déjà dû voir les questions semblables à “Quel est le meilleur micro pour du Rap ?” “Quel est le meilleur micro pour du Rock” etc. Ainsi que le grain de sel de tout un chacun dans les commentaires.

Bien qu’il n’y ai pas de “meilleur microphone” pour un genre en particulier, car la qualité dépendra surtout de la source à enregistrer, nous pouvons t’aider à affiner ta recherche.

Note que le traitement acoustique de l’environnement d’enregistrement est plus important que le choix du micro pour enregistrer.
Souviens-toi aussi qu’une compréhension basique des
différentes techniques d’enregistrement, de placement de microphone, ainsi que la connaissance des différents patrons polaires joueront un plus grand rôle que le microphone en lui-même.

Il est aussi important de souligner qu’aucune voix ne sont exactement semblables, ainsi un seul et même micro ne pourra pas forcément être adéquat pour toutes les voix dans tous les contextes.
Aussi nous ne couvrirons pas l’aspect performance en direct (Live), mais plutôt celui de l’enregistrement en studio. 

Patrons polaires

La première question que tu devrais te poser est : Pour enregistrer quoi ?
Recherches-tu un micro qui soit multi-usage ou plutôt pour vocaux uniquement ?

Le critère suivant à établir est ton budget. Il dépend également de ton objectif.

En tant que débutant si ton but est d’enregistrer des maquettes, il n’est pas requis d’acheter un microphone à 10k+, même si tu en as les moyens. À vrai dire, il serait plus judicieux d’investir le reste du budget dans plus de matériel, la promotion ou d’autres aspects permettant de faire progresser ton projet et/ou ta carrière.

Supposons que tu sois un technicien studio en train de monter ton studio que ce soit à la maison ou dans un espace dédié. Je te suggère si possible de toujours acheter en paires. 

Tu pourras ensuite continuer à les utiliser à mesure que tu progresseras dans l’enregistrement d’autres sources.

Ne laisse pas ton ego prendre le dessus. Les différences en termes de texture et de réponse de fréquence entre les microphones les plus chers et les moins chers sont parfois assez infimes.
Je recommanderais de commencer avec le bon vieux  Shure SM58.

Shure SM-58

Pour moins de 300 $ tu peux avoir une paire de ces micros qui répondront à tous tes besoins en matière de studio. Tu serais étonné de savoir combien de disques à succès ont été enregistrés avec ces micros.
C’était mon premier choix personnel et j’ai enregistré des albums entiers, y compris des batteries, des guitares, des voix, etc. en utilisant uniquement ces deux micros. Certains de ces albums ont été diffusés sur des radios commerciales. Personne n’a jamais détesté une grande performance vocale parce qu’elle n’avait pas été enregistrée avec un C12.

Audio Technica AT2020

Si tu as un petit studio de production et que tu n’as besoin que d’un micro pour enregistrer les voix, il existe quelques options peu coûteuses. Tout d’abord, j’éviterais les micros à tube ou à ruban. Aussi cool qu’ils puissent paraître parfois, ils peuvent causer plus de problèmes qu’ils n’en valent la peine avec des sons « muddy » et un manque général de clarté si tu n’as pas l’expérience et les connaissances nécessaires. Je te suggère un condensateur à large diaphragme pour commencer. Même s’il aurait semblé impossible d’obtenir un microphone à condensateur à grand diaphragme vraiment professionnel pour moins de 500 $ il y a seulement 15 ans, il y en a tellement de très bons sur le marché. Encore une fois, ne te laisse pas prendre par les mythes et le snobisme.

L’AudioTechnica AT 2020 est un excellent micro d’entrée de gamme que l’on peut acquérir pour moins de 150$. Il a été assez bon pour remporter 5 Grammy Awards, 2 American Music Awards, 2 MTV Europe Music Awards, 1 BRIT Award, 3 MTV Video Music Awards et 1 NRJ Music Award pour Billie Eilish… En effet, elle a également utilisé un Neuman TLM 103 ($1400) mais c’est l’AT2020 qui lui a permis de décrocher le contrat.

Il y a aussi des micros comme le MXL 990 – $160, le  MXL 2003a – $230, le RØDE NT1-A – $330, l’Aston Origin – $400, l’Audio Technica AT4040 – $450, l’AKG 214 – $500 qui ont tous un bon son et dont la différence avec la plupart des micros haut de gamme serait difficile à faire. Si c’est votre premier micro, vos oreilles ne sont probablement pas encore assez développées pour apprécier pleinement les subtiles différences.

MXL 990
RODE NT1-A
Aston  Origin
AKG C 214

Une fois tes sens liés à l’audio plus développés, tu pourras passer au niveau supérieur avec l’Avantone Av-Cv12 – $700, le Lauten Audio LA-320 – $800, un Neumann TLM 102 – $850, Mojave Audio MA-201fet – $1000, ou encore un Shure KSM44 – $1350

Avantone Av-Cv12
Lauten Audio LA-320
Neumann TLM 102
Mojave Audio MA-201fet
Shure KSM 44

Mention d’honneur pour le micro de studio classique Electrovoice EV RE20 – $530 avec son circuit breveté à effet anti-proximité. Ainsi que pour le fidèle Shure SM7B – 550$.
Les deux se sont montrés à la hauteur et ont fonctionné dans des situations où d’autres micros, parfois plus chers, ont échoué.

Electrovoice EV RE20
Shure SM-7B

Si tu n’as pas peur d’utiliser la technologie moderne, alors je te recommande vivement d’envisager sérieusement les micros d’émulation comme premier micro.
Il y a trois sociétés principales qui les fabriquent:

 Slate Digital propose deux modèles, un condensateur à large diaphragme, le ML-1 – 1000$ et un à petit diaphragme, le ML-2 – 200$.

Slate ML-1 ML-2
Antelope Edge Duo

Antelope Audio propose trois modèles, le Solo, le Duo et le Quadro allants de 100 $ à 3400 $.

Townsend propose le Sphere L22 – $2000.

Twonsend Sphere L22

Le concept est simple, les micros sont conçus pour être les plus transparents possible avec une réponse en fréquence très linéaire, sans aucun caractère spécial à la base.
Tu peux alors utiliser la bibliothèque d’émulations de plugins des entreprises pour disposer des profils audio de certains des microphones les plus rares ou dispendieux du monde. 
C’est un très bon moyen de débuter et les émulations sont  étonnamment proches du son des originaux grâce à une modélisation précise.

Personnellement, je possède à la fois le Slate pour l’enregistrement/mixage général et le Townsend pour l’enregistrement/mixage au travers de mon interface UAD.

L’avantage étant de pouvoir essayer différents micros en temps réel jusqu’à trouver le plus optimal pour la source et le contexte d’enregistrement de la session.
Cela peut être fait à la fois à l’étape de l’enregistrement comme plus tard à l’étape du mixage sans avoir à changer quoi que ce soit d’autre que le modèle de micro actif dans le plugin d’émulation. Les micros eux-mêmes sonnent plutôt bien et j’ai eu des clients qui ont acheté les leurs après les avoir entendus à mon studio.

N’aie pas peur d’acheter sur le marché d’occasion. Fais simplement des recherches sur le vendeur en amont pour vérifier qu’il a bonne réputation et ne te vendra pas un modèle non fonctionnel ou une contrefaçon.


Il existe également la possibilité de modifier les modèles les moins chers afin de les faire évoluer en fonction de vos goûts. Les résultats de certains kits “DIY” (« Fais-le-toi même”) que vous pouvez acheter en ligne sont pour le moins impressionnants. 

Enfin, n’oubliez pas que le meilleur son provient de l’interprète qui est suffisamment à l’aise et confortable pour exprimer ses émotions… Et c’est à vous de créer cet environnement. Cela ne coûte rien, si ce n’est un peu d’empathie.


Pour conclure, voici une comparaison entre différents micros très bien faite pour que vous puissiez entendre plusieurs de ces microphones par vous-même.

Quel que soit votre choix, n’oubliez pas de vous amuser !



Question ou commentaire ? Contacte l’auteur par courriel: Iain Booth

Aller au contenu principal