fbpx

Nous avons le plaisir de vous partager 3 vidéos de comparaisons entre différents microphones selon différents types d’instruments. Profitez des commentaires éclairés de Karim Blondy, professeur en enregistrement et mixage audio à Musitechnic.

Nous avons comparé les microphones suivants sur différentes sources :
Shure SM58, microphone dynamique à bobine mobile très répandu et le plus souvent utilisé pour les vocaux en live coûtant autour de 129 CAD.
Royer R121, microphone à ruban connu pour sa chaleur valant autour de 1750 CAD.

Neumann U87, microphone à condensateur plus dispendieux, référence dans les grands studios d’enregistrement. Réputé comme valeur sûre, il coûte aux alentours de 3950 CAD. 

3 microphones bien différents de famille et prix différents.  

Les différences ne sont audibles qu’avec un système de monitoring d’une certaine qualité. Écouteurs ou enceintes de monitoring recommandés.

Tout d’abord dans le contexte d’un enregistrement de guitare acoustique.

Placés à environ 1pied (30cm) de la guitare en visant la douzième frette se la guitare.

Sur le R121, on peut noter que les basses fréquences sont très présentes.
On pourrait le reculer afin de les atténuer, cependant selon la pièce, si l’on souhaite éliminer sa sonorité/réverbération, nous ne pourrons pas. 

On pourrait également le retourner. Avec son patron polaire de type figure 8, il capte le son à l’avant et à l’arrière. L’avant capturant plus de graves que l’arrière, en le retournant nous pourrions obtenir un son un peu plus équilibré.

Avec le SM58, on remarque tout de suite plus d’aigus et beaucoup de bruit de fond.
Bien moins chaleureux que le R121.

Enfin, le U87 sonne plus équilibré et ne capture que peu de bruit de fond. Il paraît moins agressif aussi. Les basses fréquences sont présentes mais pas gênantes. 

Les R121 & SM58 sont les plus colorés ici tandis que le U87 donne un son plus réaliste & précis. Pour une chanson avec des passages doux (à bas volume), le SM58 pourrait être problématique à cause du bruit de fond.

Test réalisé dans des conditions moyennes, une pièce assez grande avec tapis au sol, mais pas de traitement particulier. Enregistrement avec une carte de son basique… Situation « comme à la maison » en quelque sorte.

Évidemment la source sonore (qualité de l’instrument et de la performance) détermine toujours la qualité de l’enregistrement. 

Écoute réalisée sur différents systèmes, un système son consommateur basique style « boombox » ainsi qu’une paire d’écouteurs Sony MDR7506. 

Vous devriez pouvoir entendre les différences avec votre système son habituel, à défaut prenez un casque d’écoute.

Le R121 sonne soyeux, doux, naturel. En passant sur le SM58 on note tout de suite plus d’agressivité, enfin le U87 nous amène à un juste milieu entre les deux. 

Le U87 amène un son moins chaleureux que le R121 de par sa légère augmentation sur les hautes fréquences, tandis que le ruban aura tendance à les atténuer. 

Le SM58 quant à lui sera amplifié dans les médiums hautes et hautes fréquences lui donnant ce son plus agressif. 

Le placement de micro joue énormément sur le son capturé. Dans notre contexte, les microphones sont placés de manière assez classique, conservatrice. Ils sont placés assez proche du Saxophone, mais pas trop pour éviter d’avoir l’empreinte du pavillon. 

Le placement pourrait être différent selon les besoins et le timbre du son que l’on souhaite capturer. Tout autant que le choix de microphone que l’on adaptera selon les caractéristiques recherchées dépendamment de l’intensité et la vitesse de jeu, du reste de l’orchestration etc… 

Le U87 étant assez naturel et équilibré, reste un bon choix si vous n’êtes pas sur de la direction artistique voulue pour le saxophone lors de l’enregistrement. 

N’oublions pas que choisir le meilleur microphone, assurer un placement optimal etc. dès le début nous permet de réduire le traitement requis par la suite pour faire sonner la source comme désiré. 

Parallèlement nous pouvons comparer les effets des différents microphones sur les parties non désirées du son comme le souffle, bruit des clés, bruits de bouche, etc. 

On note que l’augmentation dans les hautes du SM58 provoque une augmentation de volume perçu sur ces éléments, tandis que le R121 aura tendance à les atténuer légèrement. 

N’oublions pas qu’une fois traités, et donc souvent compressés, les bruits indésirables seront encore plus amplifiés. 

En bout de ligne on peut conclure que :
Le SM58 à un son plus brut & agressif.
Le U87 à un son assez neutre.
Le R121 à un son assez chaleureux et doux, mais pourrait nécessiter d’égalisation.


Voir notre article sur “Comment choisir le bon EQ ?”

Rappelons que les microphones réagiraient différemment si nous avions enregistré à d’autres distances, ce ne sont donc pas des vérités générales sur ces microphones mais bien des analyses dans un certain contexte selon une certaine source. 

Enfin, on a fait la comparaison de ces microphones, dans le cadre d’un enregistrement de violon. Placés à environ un pied du violon avec une carte son standard et une pièce sans acoustique particulière. Donc une situation assez commune comme pour l’exemple précédent. 

À l’écoute, la première chose qu’on remarque c’est que les sons du SM58 et U87 respectivement plus agressif ou neutre vont être comparés au ruban, plus chaud et doux.

En contexte, le mic à ruban a tendance à atténuer les hautes fréquences donc le violon aura un rendu plus chaleureux. 

Le R121 placé à 1 pied du violon augmente l’effet d’amplification des graves tandis que le SM58 aura plutôt tendance à les atténuer ainsi qu’à augmenter les hautes.

Enfin le U87 sera beaucoup plus neutre (pas coloré comme le R121 ou le SM58).

Selon ce que l’on veut, un U87 permettrait d’obtenir un son plus réaliste, le ruban permettrait d’obtenir un son plus doux et chaleureux et enfin le SM58 pourrait donner un son plus de type rigodon. 

À noter que le SM58 induit du bruit de fond. 

Aussi le microphone à ruban sonne un peu plus lointain que les autres. Vu que les autres microphones ont plus de fréquences aiguës, on les perçoit plus forts/présents. 

Le R121 à un patron polaire de type figure 8, versus de type cardiöide pour les deux autres. 

N’hésitez pas à nous partager votre opinion en commentaire.  

En espérant que ces vidéos puissent vous aider dans vos choix de microphones pour différentes sources.