fbpx

Algoriddim, la compagnie derrière la toute nouvelle version de djay Pro, s’implante progressivement, depuis 2006, sur le marché des applications mobiles et des logiciels dédiés au djing et aux performances audiovisuelles.

L’un des objectifs premiers de cette compagnie, basée à Munich (Allemagne), est d’éliminer la frontière qui sépare les produits accessibles destinés à un très large bassin de consommateurs des outils spécialisés, plus pointus, que les professionnels utilisent.

 

 

djay Pro 2 est un logiciel conçu pour, à la manière d’un dj, enchaîner plusieurs morceaux sans interruption. Tous les outils traditionnels y sont présents. Des contrôles de volume et d’égalisation, des filtres, un crossfader et bien sûr, un pitch control pour chacun des decks (lecteurs). De plus, il est possible d’y ajouter des effets de traitements sonores, comme de l’écho, du flanger ou encore un bit crusher.

Les utilisateurs peuvent aussi déclencher de courts échantillons sonores et même effectuer un peu d’animation audiovisuelle avec la banque d’images et de séquences vidéos incluse par défaut.

L’interface, très épurée, a été revitalisée dans cette nouvelle version. Tout y est encore plus clair et accueillant. Le logiciel recueille automatiquement la musique contenue dans votre bibliothèque iTunes. Vous choisissez une chanson puis vous la glissez à l’intérieur d’un deck pour que cette dernière soit automatiquement mise en lecture. Pour enchaîner le prochain morceau, nul besoin d’être familier avec les techniques de « synchronisation » qu’un professionnel exploite, la fonction SYNC s’occupe de tout.

Le processus est très simple et fort comparable à ce qu’on peut faire avec d’autres logiciels, mais avec sa plus récente mise-à-jour, djay Pro 2 bénéficie maintenant de l’intelligence artificielle et de l’un de ses champs d’étude ; l’apprentissage automatique. Une première pour ce type de logiciels.

Après avoir analysé de réelles performances, effectuées par des djs professionnels, comme les différentes techniques d’enchaînements et les sélections musicales, les développeurs chez Algoriddim ont implanté dans leur logiciel une fonction permettant le mixage automatisé des chansons.

Les morceaux qui se succèdent sont alors non seulement synchronisés, mais leurs transitions sont douces et musicales. Pour ce faire, le logiciel exploite plusieurs outils différents et simultanément pour offrir une performance comparable à celle d’un véritable dj.

Le logiciel détermine lui-même à quel moment la transition doit avoir lieu pour assurer un certain équilibre entre l’énergie musicale de la chanson X et celle de la chanson Y.

La fonction MORPH s’assure même que la transition entre deux chansons de tempos très différents, prenons par exemple un morceau rap (90 BPM) et un morceau techno (125 BPM), s’effectue, non seulement de manière très naturelle, mais en s’assurant, de plus, que les vitesses originales soient utilisées au terme de la transition. Ce qui est tout un défi à réaliser pour un DJ qui n’a qu’une seule paire de mains après tout.

 

Avec la fonction Automix, toujours basée sur l’intelligence artificielle, l’utilisateur peut soit, manuellement, fournir une sélection musicale au logiciel ou soit établir une connexion vers son compte *Spotify. Le bénéfice est énorme vu l’impressionnant bassin de chansons disponibles sur cette plateforme de streaming.

 

Le choix des titres est alors automatisé et s’organise autour des recommandations (Matching Songs) basées sur le BPM, la tonalité et le genre musical. Cette approche permet ainsi de découvrir, sans y consacrer un temps fou, de nouveaux artistes. Idéal pour le dj qui sommeille en chacun de nous.

Mais bien sûr, l’une des activités principales du dj traditionnel qui se dévoue à cet art est l’éternelle recherche musicale. Elle se fait de manière soit très organisée, chez un disquaire, en ligne via genre ou label, ou bien soit de manière plus instinctive. Parfois, seul l’originalité du cover art de l’album incite un dj à prêter oreille à son contenu.

Il serait donc fort étonnant qu’un dj ne s’en tienne qu’aux recommandations de Spotify pour concevoir la sélection musicale de sa prochaine performance, mais c’est définitivement un outil de plus dans son coffre pour découvrir et dénicher de nouveaux morceaux.

En somme, djay Pro 2 est un logiciel très abordable qui intègre plusieurs des fonctions disponibles dans d’autres logiciels professionnels. En incorporant l’apprentissage automatique, cette nouvelle version se distingue de la concurrence et en offre davantage aux utilisateurs moins expérimentés.

*Un abonnement premium à Spotify est requis pour bénéficier de cette fonction.