fbpx

LES ETUDIANTS DE MUSITECHNIC EN ACTION A L’IGLOOFEST

La semaine passée, les étudiants de Musitechnic nous ont accueillis pour l’ouverture de l’Igloofest afin de nous faire part de leurs impressions sur cette première insertion professionnelle pour eux. Présents durant les quatre fins de semaine du festival, les meilleurs étudiants de Musitechnic sélectionnés sur le volet portent sur leurs épaules une véritable responsabilité avec l’enregistrement des podcasts de l’igloo Virgin Mobile.

Des conditions de travail exceptionnelles

Un froid glacial ce soir-là, -25 degrés, mais une énergie incroyable qui se dégageait de la foule, voilà le combo avec lequel les étudiants devaient composer pour la soirée d’ouverture. Des conditions exceptionnelles donc aux dires de Iain, le professeur qui les encadrait, qui nous a confié que l’Igloofest était très certainement le seul festival au monde qui offrait ces conditions de travail, un véritable défi pour les étudiants qui en plus de devoir gérer le froid doivent aussi s’assurer de faire fonctionner les équipements malgré les températures inhabituelles. Malgré le côté festif, l’Igloofest représente un réel travail, pas de déhanchement donc aux rythmes déchainés des DJs de la scène Virgin pour se réchauffer comme le reste de la foule ! Ils prennent leurs responsabilités très au sérieux comme nous explique Olivier, un des étudiant qui travaillait ce soir là et qui en est à la moitié de son programme de formation, « on doit être là et faire la job comme il faut. C’est un vrai travail et le plus important c’est si un problème survient, on doit être présent et le fixer le plus rapidement possible, ils comptent sur nous ».

 

La présence du public vient renforcer la motivation des étudiants « Ça fait changement du studio et on doit accepter de ne pas pouvoir tout contrôler et d’être prêt à toutes les éventualités ». En effet, Iain nous explique que c’est un véritable défi pour les étudiants car l’équipement est froid et les vibrations importantes « ils doivent toujours rester alertes et être capable de juger visuellement ce qu’il se passe malgré la foule ».

 

Apprendre à travailler en équipe

En équipe de deux chaque semaine, les étudiants apprennent à travailler ensemble dans des conditions réelles : la responsabilité du mandat, le stress du live, la distraction de la foule et le froid. Leurs professeurs constituent chaque équipe de façon à ce que les étudiants soient complémentaires, aussi bien au niveau technique que de leur personnalité « c’est important qu’ils soient en équipe, aussi bien pour être ensemble pendant les moments plus calmes que pour collaborer durant les moments critiques comme au moment des transitions ». Pour les étudiants c’est aussi une excellente opportunité de mieux se connaître et te tisser des relations plus étroites qu’à l’école. Ils ont également rencontré toute l’équipe d’Igloofest durant la semaine précédente afin de connaître leurs attentes et de prendre conscience du véritable enjeu pour eux.

 

Des étudiants formés aux conditions de live

La formation qu’ils ont reçue à Musitechnic leur permet d’aborder sereinement cette première expérience de travail, ils ont une connaissance parfaite des équipements et les différentes répétitions faites à l’école leur donne confiance dans leur capacité à gérer toutes les situations. En effet, les étudiants doivent s’adapter dans leur utilisation des équipements car « tout est plus gros, de plus grande envergure qu’à l’école » nous explique Olivier.

 

Olivier n’en est pas à sa première expérience professionnelle grâce à Musitechnic. Il a déjà eu l’opportunité de faire un stage à l’occasion du Drum Fest qui chaque année fait appel à des étudiants de Musitechnic pour la prise de sons sur les batteries, le placement des micros, etc. Deux expériences dans des conditions de live réelles mais deux missions bien différentes qui lui apportent des points bonus pour son CV. Après le cours de live qu’ils ont suivi à Musitechnic, Olivier et Émile voient leur travail à l’Igloofest comme une véritable application de leur apprentissage théorique et une chance de se démarquer dans le milieu en ajoutant cette expérience à leur portfolio « c’est un avantage définitif en terme d’expérience de travailler à l’Igloofest par rapport à ceux qui ne le font pas ».

 

Une expérience en or pour se créer un réseau de contact

Avec douze dates prévues à l’Igloofest, les étudiants ont l’opportunité de rencontrer de nombreuses personnes de l’industrie, l’idéal pour se constituer un réseau de contact et de préparer ainsi son insertion professionnelle. « C’est important de comprendre le travail de ceux qui ne sont pas dans l’audio mais à la lumière, la promotion, le montage des scènes, les artistes, etc. et de mettre des noms sur des visages » nous explique Olivier qui se prépare déjà à son avenir après l’obtention de son diplôme. Aux côtés de l’équipe de Musitechnic ce soir-là se trouvait le responsable de la lumière qu’ils avaient déjà côtoyé cet été au Piknic électronique « ce sont toutes des personnes que je serais amené à recroiser ».