Il y a des métiers très variés dans le domaine de l’audio. Lors de blogs précédents, nous en avons abordé quelques-uns. Aujourd’hui il sera sujet de remembrannage de haut-parleur (« re-coning » en anglais). Tous les professionnels de l’audio peuvent un jour faire face à un haut-parleur défectueux, pas tous les professionnels de l’audio savent qu’il est possible de remplacer la membrane tout en conservant un maximum de pièces originales. J’ai pu parler avec Frédéric Lanteigne qui en plus d’avoir son entreprise de remembrannage, répare les appareils électroniques audio et enseigne les bases de l’électronique à Musitechnic. Aujourd’hui il est question de remembrannage et des autres réparations communes. La prochaine fois nous verrons les autres types de modifications que l’on peut apporter à un haut-parleur ainsi que les outils nécessaires au remembrannage et nous aurons droit à quelques conseils de Frédéric.

Qu’est ce que le remembrannage ?

Remembrannage_Musitechnic_Blog

Le remembrannage consiste à remplacer les parties mobiles du haut-parleur. Tout ce qui reste après le démontage du haut-parleur est l’aimant et le saladier (« basket »). Certains fabricants offrent des kits complets déjà assemblés qu’il suffit de glisser dans le « basket », d’autres offrent des kits complets qu’il est nécessaire d’assembler soi même.

Il arrive que la technologie utilisée dans un système de haut-parleur soit trop vieille par exemple ou qu’un modèle de remplacement n’existe pas. Parfois Frédéric doit reconstruire le haut-parleur à partir de zéro. Dans ce cas plusieurs mesures au nanomètre près sont prises, suivi d’une recherche de pièces répondant aux mesures effectuées auprès des différents fabricants. Les pièces de remplacement (la membrane ou cône, le « surround », la bobine ou « voice coil », le « spider » notamment) doivent ensuite êtres assemblés.

Le remembrannage, par définition, se limite aux cônes, donc aux « subwoofers », « woofers » et certains haut-parleurs « midrange ». Frédéric fait aussi des changement de diaphragme pour les « tweeters » flûte ou « tweeter » classique. Dans le cas des « tweeters » classiques, le diaphragme et le dôme ne se découplent pas. Par contre, toucher aux rubans que certains fabricants utilisent pour les fréquences aigues est un autre domaine, plus compliqué.

Remplacer la membrane est un travail minutieux qui peut prendre plusieurs heures. Pour de vieux haut-parleurs ou pour des haut-parleurs bas de gamme le coût du remplacer la membrane peut dépasser le prix d’un système neuf. Pour certains modèles (comme les Fender Rhodes Suitcase) les deux haut-parleurs du cabinet sont branchés en série et l’impédance totalise 32 ohms (2 x 16 ohms), le plus simple est de remplacer le haut-parleur plutôt que procéder à un remembrannage. Remplacer la membrane n’est pas non plus possible avec les haut-parleurs Meyer qui contiennent du ferrofluide dans le trou de l’aimant par exemple. Frédéric Lanteigne répare ou remplace les membranes pour les haut-parleurs d’une clientèle assez variée : des systèmes pour le « live », des systèmes maison, des amplificateurs de guitare et de basse, et des systèmes audiophiles. Il ne touche pas aux systèmes intégrés de voiture car les réparer ne vaut pas le coup, ils ont souvent des formes bizarres non conventionnelles et certaines marques sont trop bas de gamme.

Autres réparations communes

Les autres réparations les plus communes sont le « dustcap » (cache poussière) ou le « spider » à recoller. Le classique doigt dans le « tweeter » peut être réglé à l’aide de ruban adhésif. L’aspirateur n’est pas recommandé car il pourrait aspirer tout l’assemblage. Rappelons qu’un « dustcap » écrasé n’a normalement pas d’effet sur le son. Le « refoam » (remplacement de la suspension) est un autre terme que l’on retrouve souvent lorsqu’il est sujet de remplacer la membrane. Il s’agit de remplacer le « surround », cet anneau flexible qui retient le diamètre extérieur du haut-parleur au « basket ».

Avant

Cerwin-Vegas before

Après

Cerwin-Vegas after

La mousse de la suspension (« foam ») est souvent à base de pétrole et se désagrége avec le temps. Le haut-parleur n’est plus utilisable même si les autres pièces sont encore en bon état. Dans ce cas le remplacement de la membrane n’est pas obligatoire et seul un « refoam » est nécessaire.

Questions ou commentaires? k.blondy@musitechnic.net