fbpx

Il y a des métiers très variés dans le domaine de l’audio. Lors de blogs précédents, nous en avons abordé quelques-uns. Aujourd’hui il est sujet de remembrannage de haut-parleur (« re-coning » en anglais). Tous les professionnels de l’audio peuvent un jour faire face à un haut-parleur défectueux, pas tous les professionnels de l’audio savent qu’il est possible de remplacer la membrane tout en conservant un maximum de pièces originales. J’ai pu parler avec Frédéric Lanteigne qui en plus d’avoir son entreprise de remembrannage, répare les appareils électroniques audio et enseigne les bases de l’électronique à Musitechnic. La dernière fois, j’ai couvert le remembrannage et les autres réparations communes. Cette fois ci nous voyons les autres types de modifications que l’on peut apporter à un haut-parleur ainsi que les outils nécessaires au remembrannage et nous aurons droit à quelques conseils de Frédéric.

Autres types de modifications

Même si l’essentiel des demandes est pour un remplacement de pièces défectueuses, un remplacement de la membrane (la membrane est aussi appelée cône) peut permettre de modifier les caractéristiques ou spécifications d’un haut-parleur (impédance, réponse en fréquence). Il est possible qu’un haut-parleur produise plus de fréquences graves ou moyennes suite à un changement de cône, de « surround » ou « dust cap » par exemple. Pour une utilisation à l’extérieur, les membranes peuvent aussi être imperméabilisé. Une augmentation de l’impédance (passer de 4 ohms à 8 ohms par exemple) est aussi possible. Lorsqu’un haut-parleur doit mieux tolérer la puissance, une bobine qui permet de mieux dissiper la chaleur peut aider. Il existe différentes façons de réduire la chaleur d’un haut-parleur. Certaines font appel à un liquide (ferrofluide par exemple) entre la bobine et le « magnet gap ». Lorsqu’on remplace la bobine mobile, pour dissiper la chaleur ou parce que la bobine est brulée, le remplacement de la membrane est inévitable car la bobine est physiquement attachée au cône (la membrane). L’inverse est aussi vrai : si on touche au cône, on touche à la bobine mobile. Frédéric n’a pas vraiment de demande pour ce type de modification et fait surtout de la réparation. Parfois des clients oeuvrant dans la sonorisation de spectacles lui demandent un double « spider » pour plus de durabilité.

Les outils nécessaires au remembrannage

Les outils que Frédéric utilise le plus sont un couteau utilitaire et un « exacto ». Les dimensions des pièces à remplacer sont prises au nanomètre près grâce à un « calliper » électronique. Lors du démontage du haut-parleur, une fraiseuse Dremel lui permet de se débarrasser des résidus de colles sur le basket notamment. Évidemment, pour tous ce qui est assemblage, il dispose d’une variété de colles latex, et d’epoxy. À noter que certains fabricants de haut-parleurs vendent aussi leurs propres colles qu’ils recommandent pour leurs haut-parleurs. Un fer à souder sert à fixer aux haut-parleurs les bornes qui recevront le signal audio. Finalement, pour tester les haut-parleurs il se sert d’un NTI Minirator MR2, ainsi que du logiciel Visual Analyzer (gratuit, pour PC) qui passe par la carte de son interne de l’ordinateur puis à un amplificateur Bryston avant d’arriver au haut-parleur à tester.

Derniers conseils

Je ne sais pas à quel point la facilité de remembrannage est un facteur important pour vous lorsque vous cherchez des haut-parleurs mais, parmi les fabricants de haut-parleurs, Nexo et JBL ressortent comme étant des marques avec lesquelles Frédéric aime travailler. Il souligne une combinaison de facteurs : la facilité du remembrannage, un excellent service ainsi que la qualité des pièces. D’autres marques sont trop chères ou expédient tout simplement les pièces en vrac dans une enveloppe, ce qui augmente les risques de se tromper. Une autre chose à souligner, lorsqu’on doit procéder au remembrannage d’un haut-parleur dans un système stéréophonique il est judicieux de procéder au remembrannage du deuxième haut-parleur aussi afin de respecter l’intégrité moléculaire entre les deux haut-parleurs. Il en est de même avec le « refoam » : si on en « refoam » un, on « refoam » l’autre aussi. La dernière chose que l’on veut est qu’un haut-parleur d’une paire de moniteurs soit plus brillant que l’autre par exemple. En espérant que vous n’ayez pas besoin de ces conseils trop souvent!

Questions ou commentaires? k.blondy@musietchnic.net