fbpx

Une expérience Punk :

Voici un excellent week-end que Musitechnic, en partenariat avec le Pouzza Fest, vient d’offrir à plusieurs étudiants. Du vendredi 18 au dimanche 20 mai avait lieu à Montréal le Pouzza Fest où plus d’une centaine de groupes ont joués sur plusieurs scènes. Comme partenaire du festival l’implication de Musitechnic est importante, autant pour la vingtaine d’étudiants qui font un stage d’insertion, que pour le festival qui reçoit un coup de main pour la logistique. Durant le festival, la théorie a fait la place à la pratique, soit en étant responsable de la sonorisation de deux des salles, soit en assistant le montage et démontage de la grosse scène extérieure placée directement dans le Quartier des spectacles de la Place des Arts.

Le défi du Pouzza fest :

Pour ma part, j’y ai participé comme professeur chargé d’encadrer les 6 étudiants qui allaient sonoriser une des salles du festival pendant deux jours. Plus de 25 heures de « live » avec les équipements de sonorisation qu’il a fallu installer le premier jour. Avec les élèves nous avons regardé où et comment placer les haut-parleurs disponibles pour optimiser la distribution du son dans la salle, ce fut une parfaite occasion de concilier théorie et pratique dans un environnement professionnel. Il a ensuite fallu tester le système et passer tous les câbles à temps pour les premières balances de son (« soundchecks »). Le rythme du « live », surtout dans le cadre d’un festival (beaucoup de groupes), met les élèves au défi car il faut gérer les contraintes de temps et les longs horaires. De plus les élèves s’occupaient du son de la façade (« FOH ») et des moniteurs des musiciens sur scène. Vers 18h00 le premier groupe est monté sur scène puis ce fut le défilé jusqu’à 3 heures du matin. Quelques heures plus tard nous étions de retour dans la salle pour sonoriser la deuxième journée du festival et tout remballer…

Les stagiaires : Défi relevé !

Enthousiastes et armés d’une bonne attitude, les stagiaires ont bien accompli leur mission. L’avantage d’un festival se déroulant sur 2 jours est que les étudiants ont pu prendre leurs marques leur permettant le 2eme jour d’être plus efficaces, visiblement plus confiants et en plein contrôle, capables d’anticiper les événements et de se débrouiller par eux même. Étant donné que nous avions une des consoles enseignées à Musitechnic, ils ont été en mesure de mixer à la console tout au long des prestations et j’ai pu constater qu’il y avait un bon travail d’équipe et qu’ils s’entraidaient à la console lorsque nécessaire. Endurants, ils sont restés disponibles et proactifs du début à la fin.

Ce type de stage « sur le terrain » est un plus remarquable à leur formation de 12 mois.