Shure SM57, la légende à 100$.

Aujourd’hui nous allons voir un des microphones disponibles à Musitechnic, le classique SM57 de Shure, le microphone le plus vendu depuis près de 50 ans. La dernière fois nous avons regardé ses specifications techniques, ici nous verrons pourquoi le SM57, gagnant du prix Tech Grammy de 2003 et intronisé dans le TECnology Hall of Fame 2004, tient la prestigieuse place qu’il a dans le monde de l’audio et dans le jeu vidéo Rock Band 2. Qu’on puisse surprendre en disant que c’est une légende pour seulement 100$ est seulement une des ironies qu’on retrouve dans l’histoire et la conception du SM57.

Les caractéristiques

Le SM57 de Shure est un microphone dynamique à bobine mobile (aussi appelé électromagnétique) avec une directivité cardioïde (aussi appelé le patron polaire). On dit qu’il est « end firing », c’est à dire qu’on parle directement dans le bout du microphone plutôt que dans ses côtés. Le SM57 a été fait sur mesure pour les chanteurs et conçu à l’origine pour être un microphone de studio (SM = Studio Microphone). En 1965 il était suffisamment fiable et clair pour être sélectionné comme microphone de pupitre du président des Etats-Unis, et ce encore à ce jour.

Un peu de son histoire

Le SM57 a été introduit en 1965 et est basé sur ses ancêtres, le Model 55 Unidyne, également un microphone légendaire (développé par Bryan Bauer, lancé en 1939) et le Unidyne III (développé par Ernie Seeler, lancé en 1959). Avec le modèle 55 Unidyne, Shure a réussi à faire des microphones plus petits que ce à quoi on était habitué à l’époque et plus tard des micros plus petits et abordables pour tous. Pour mettre les choses en perspective, quand le Model 55 est sorti, un microphone dynamique, Shure avait déjà des microphones au charbon, à condensateur et à cristaux (piézoélectriques) sur le marché. En 1941 Shure est devenu un fournisseur de microphones pour les forces armées américaines pendant la seconde guerre mondiale. À partir de ce moment Shure a adopté un standard militaire très strict (connu sous le nom MILSPEC) comme norme de fiabilité pour tous leurs microphones, et ce même après la guerre. Le frère du SM57, le SM58, est apparu un an plus tard en 1966.

Unidyne Model 55

Microphone Unidyne Model 55

L’ironie

En 50 ans les choses peuvent changer et évoluer. L’histoire du SM57, comme plusieurs autres légendes, est pleine d’ironies et de contradictions. En voici quelques-unes que je veux partager avec vous :

Le SM57 a été fait sur mesure pour les chanteurs mais aujourd’hui il est le plus souvent utilisé pour des instruments (caisse claire (« snare ») et amplificateurs de guitare le plus souvent) et c’est son petit frère le SM58 qui est utilisé pour la voix.

Le 57 a été conçu comme microphone de studio mais pour la plupart des gens qui l’utilisent, le SM57 est un microphone pour le « live » qu’on peut utiliser en studio, plutôt qu’un microphone de studio qu’on utilise « live ».

Étonnamment, le microphone qui fournit une performance solide et fiable devant une tour d’amplificateurs ou près d’une caisse claire (« snare ») très forte est le même qui est utilisé pour capturer les discours du président américain plutôt qu’un condensateur plus délicat par exemple.

Le concepteur du SM57, Ernie Seeler détestait la musique Rock and Roll et l’usage prévu du microphone qu’il avait conçu était la musique classique. L’ironie veut que, de nos jours aucune session de rock’n’roll, r’n’b ou pop ne se déroule sans SM57 et il est rarement vu dans une session d’enregistrement de musique classique. Je serai curieux par contre de voir la réaction si un ingénieur du son décidait de sortir une paire de SM57 lors d’une session de classique.

Il est surprenant qu’un microphone aussi abordable puisse être victime de contrefaçon mais il parait que des reproductions bon marché sont produites en Chine au cout d’environ 1$. Vous trouverez sur Youtube plusieurs vidéos où on compare les vrais et faux SM57 et SM58. Je suppose que le simple fait qu’un marché existe pour des contrefaçons de SM57 (et SM58) est la preuve de son statut de légende!

 Karim.